Nos partenaires

  De Saint Exupery à Sylvester Stalone en passant par le pape Jean XXIII et Marc Dorcel, "ICI ON MANGE" depuis 1930. Enfant de 1900, Roger Spinhirny fut abandonné avec son frère à la naissance. Personnage au grand cœur fasciné par le « manger », il n’hésita pas à s’occuper des plus démunis dont il avait fait partie, offrant tous les jeudis le repas aux orphelins de Paris.   La cordonnerie qu’il transforma en restaurant en 1930 rencontra d’emblée un immense succès, devenant, en quelques années, le lieu de rencontres et d’échanges privilégiés de personnalités politiques et artistiques, parmi lesquelles Picasso, Balthus, Saint-Exupéry, Mistinguett, Galabru et même le pape Jean XXIII et la reine mère d’Angleterre ! Connue au début du siècle dernier pour ses mœurs légères, la rue des Grands Augustins abrita Pablo Picasso, qui peignit « Guernica », sa plus célèbre toile, au n°7. Après guerre, le quartier fut envahi par les artistes et les « fêtards » qui s’y bousculent encore aujourd’hui.   Repris par François Pagot – artiste, un peu, fêtard, beaucoup –, Roger la Grenouille renoue avec ce cocktail d’impertinence gouailleuse et de convivialité qui, à son heure de gloire, en fit un lieu incontournable de la vie, et des nuits parisiennes. M° Odéon Tél. : 01 56 24 24 34 DÉJEUNER : Du lundi au samedi de12h à 14h30 DÎNER : Lundi, Mardi, Mercredi : 19h-01H Fin de service restaurant à 23H Jeudi Vendredi Samedi : 19h-02h Fin de service restaurant à minuit Réservation par mail possible jusqu’à la […]

Nouvelle révolution en 2016 : le juré mystère !

1. Nous sommes 12 jurés. 2. Nous entendons bien le rester. 3. On s'aime. 4. Parmi nous, certains se connaissent bien. 5. Ce qui n'aide pas forcément à anticiper les choix des uns et des autres. 6. Car, c'est de notoriété publique, nos délibérations sont passionnées. 7. Parfois sanglantes. 8. N'empêche. 9. Encore plus de fraîcheur et d'avis inattendus, c'est chouette. 10. Désormais, chaque année, un juré tiré au sort choisira le douzième salopard. 11. Son choix restera secret. 12. Le juré mystère ne sera connu des autres membres de la troupe que le jour des délibérations, et le public apprendra son identité au soir de la remise !

Hommages à la p.112

"Tu es assis, torse nu, vêtu seulement d'un pantalon de pyjama, dans ta chambre de bonne, sur l'étroite banquette qui te sert de lit, un livre, les Leçons sur la société industrielle, de Raymond Aron, posé sur tes genoux, ouvert à la page cent douze." Georges Perec, Un homme qui dort *** Dessin original de Brigitte Lannaud Levy pour le Prix de la Page 112, inspiré de la librairie où est prononcé le fameux "N'oublie pas le poème, page 112" – Hannah et ses soeurs – Woody Allen *** somewhere i have never travelled, gladly beyond any experience, your eyes have their silence: in your most frail gesture are things which enclose me, or which i cannot touch because they are too near your slightest look easily will unclose me though i have closed myself as fingers, you open always petal by petal myself as Spring opens (touching skillfully, mysteriously) her first rose or if your wish be to close me, i and my life will shut very beautifully, suddenly, as when the heart of this flower imagines the snow carefully everywhere descending; nothing which we are to perceive in this world equals the power of your intense fragility: whose texture compels me with the colour of its countries, rendering death and forever with each breathing (i do not know what it is about you that closes and opens; only something in me understands the voice of your eyes is deeper than all roses) nobody, not even the rain, has […]

La révolution 2014-2015 !

Mesdames et Messieurs, votre attention s’il vous plaît !   Oyez, oyez, les changements adoptés à partir de cette année :   1. Groupement d’homo sapiens sapiens désireux de passer l’automne à danser sur les quais et de rentrer bouquiner dans nos cavernes quand le froid s’impose, nous avons décidé, dans notre immense sagesse animale, de concentrer désormais notre attention à  la rentrée littéraire de janvier 2. Parce que nous sommes d’incorrigibles lecteurs, nous décernerons désormais un second prix, le « Douze mois » de la Page 112, à un ouvrage paru au cours de l’année civile écoulée.  

What is it ?

  Veuillez noter que le Prix de la Page 112 se consacre désormais à la rentrée littéraire de janvier Pourquoi un nouveau prix littéraire ? Pourquoi la page 112 ? Que fait Woody Allen dans cette étagère ? Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur notre prix sans jamais oser le demander… et hop !   « Qu’est-ce que c’est que cette fantaisie, encore, vous n’avez rien d’autre a faire, bande de faineants ? » … Ou plus sobrement : pourquoi fonder un prix littéraire sur l’examen de la page 112 ? Depuis quelques décennies, éditeurs et écrivains accordent un soin exceptionnel au début d’un livre, afin d’impressionner immédiatement le lecteur. Pour que les premières lignes suffisent à convaincre le malheureux client d’une librairie de passer à la caisse, on n’hésite pas à bannir le préambule au bénéfice d’un florilège de provocations : le récit doit « démarrer » tout de suite. Mais que se passe-t-il dans la suite du livre ? Hélas… Trop souvent, rien du tout. Ici intervient la théorie de notre jury. Située entre le premier tiers et la moitié d’un roman contemporain de format moyen, en plein dans son « ventre mou », la page 112 saura servir d’indice fiable. Car dans la majorité des cas, la page 112 témoigne d’une chute d’attention générale, à toutes les étapes de la naissance du livre : distraction de l’auteur qui, lancé dans l’écriture, relâche son style et ne songe plus qu’à enchaîner ; négligence de l’éditeur (déjà convaincu depuis longtemps par l’intérêt du manuscrit s’il […]

Playlist

Voici un exercice d'entretien pour tous les cerveaux littéraires fâchés avec les chiffres : Trouvez par quelle combinaison les nombres qui forment les titres de ces 12 morceaux permettent d'aboutir au résultat 112… … et vous deviendrez Gourou Suprême du prix de la Page 112 !   Aimée Mann, One   Liz Phair, 6'1   Johnny Cash, Thirteen   Elvis Costello, 45   Franz Ferdinand, 40   Dogs, 19   The Stooges, 1969   Joan Jett & the Blackhearts, Five   Chicago, 25 or 6 to 4   Nine Below Zero, Eleven plus Eleven   The Beach Boys, 409   Keren Ann, 101      

Woody et la page 112

Lui fantasme sur une charmante liaison… Elle tombera désespérément amoureuse. Le point de départ ? La page 112 d'un recueil de poèmes de E.E. Cummings. Alors oui, la page 112 est arbitraire donc injuste… Comme la vie, les amours, la littérature… "et tout le reste".   Woody Allen, Hannah and her sisters